Exposition triptyque APOKATASTASIS - Jardin Intérieur - Musée de la Chasse et de la Nature - vernissage 24/04/19 - Galerie Maubert 18/05/19 - VDF

 

Le musée de la Chasse et de la Nature accueille l’un des volets de l’exposition [Apokatastasis] qui se conçoit en trois lieux. Elle s’organise en effet à la manière d’un triptyque qui inciterait à une approche contemplative et spirituelle de la nature. Au volet [Apokatastasis] - Jardin Intérieur, présenté au musée, correspond [Apokatastasis] Jardin Des Méditations au Vent Des Forêts, centre d’Art rural en Meuse et [Apokatastasis] Catafalque de Nacre, à la Galerie Maubert. Avec ces différents dispositifs, Erik Nussbicker invite à percevoir le principe de Vie, qui au-delà des destins individuels, de notre existence et de notre mort, circule dans toutes ses composantes au gré d’une permanente transformation.

Le titre volontairement mystérieux de cette proposition affirme son caractère spirituel. En termes religieux, l’Apocatastase désigne la restauration finale de toutes choses en leur état d’origine. Dans son travail où la méditation est centrale, Erik Nussbicker vise à la fusion de l’intime et de l’universel. Insérant sa pratique artistique dans un environnement naturel ou culturel, il veut refléter un état d’être, interroger les peurs ataviques et susciter l’introspection ou l’émerveillement. 

C’est le sens de ses nichoirs à oiseaux en forme de crânes humains qu’il disperse dans la forêt meusienne ou qu’il accroche dans les salles du musée. C’est également la vocation des instruments qu’il réalise avec des ossements animaux ou humains et auxquels son souffle permet à nouveau de participer à la grande vibration du monde. La démarche d’Erik Nussbicker associe parfois les formes et les pratiques ancestrales à la technologie d’impression 3D avec ses crânes résonnants ou ses projets de miradors destinés à la méditation connectés par webcam. 

« Ritualiser les signes et les épreuves du quotidien matérialise le récit d’un songe, vecteur d’unité et d’amour. Dire ou même penser ce mot ‹ amour › nous sépare. Je préfère l’action à l’énoncé de ce qui anime toute chose. La résistance d’une goutte d’eau ou le vernis d’un roseau chante mieux son nom que les mots. Seule l’expression de l’intime trouve grâce à mes yeux. L’éclat de la nacre est le fruit d’une vie qui ne se révèle qu’à son terme. Ces modestes preuves d’existences laissent un chef-d’oeuvre de non-volonté qui décompose la lumière. »


Télécharger le PDF

Tourelle d'Y voir / Jardin Des Méditation / Vent des Forêts

 

À l’origine des Tourelles d’Y voir, ou tourelles de méditation

Le choix des proportions et du contreventement des Tourelles d’Y voir est issu de l’observation d’affûts de chasse rencontrés au gré de mes promenades en forêts durant ces vingt dernières années. 

Dans la nature, leurs assemblages laissent entrevoir les gestes du chasseur échafaudant sa construction avec les matériaux trouvés aux alentours. Il pare à l’essentiel, laissant de coté l’aspect formel au profit de l’usage. Le caractère de ces édifices de fortune dépend essentiellement de la diversité des savoir-faire et des caprices de la nature. 

Ses structures sans apprêts, deviennent les géants forestiers aux allures hiératiques, menaçantes, difformes ou bestiaires que l’on connaît. Ces affûts s’expriment à l’insu de leurs créateurs, inconscients, en fait. L’instinct dicte au chasseur une volonté de dominer, plutôt que d’admirer sa création. À l’instar de l’araignée inconsciente de la beauté de sa toile, il reste affairé à produire son outil de prédation. 

L’œuvre est réalisée dans le cadre d’une collaboration pédagogique avec les élèves de 1ère année en section Bois du Lycée André Malraux de Remiremont (88), avec l’aide de l'artisan sculpteur Jean Bergeron (Nicey-sur-Aire, 55), Tera Sarl (Nicey-sur-Aire, 55), Scierie Duhoux (Ramonchamp, 88) et avec l’aide des bénévoles de Vent des Forêts.


Improvisation au Crâne monocorde et bambou ventre de Bouddha / Au Vent Des Forêts - (Installation, crâne et pico-projecteur)

 

Ouverture du Jardin Des Méditations - Vent des Forêts, Espace rural d'art contemporain - Mairie, 21 rue des Tassons 55 260 Fresnes-au-Mont

15-07-2017 

Œuvre en cours de réalisation. 

Cet ensemble de sculptures et de constructions imaginé par Erik Nussbicker crée, en pleine forêt, un espace de contemplation.

Le moule KUGELTOTENKOPF

 

Poterie Wehrling à Soufflenheim - Vent des Forêts. Le moule Kugeltotenkopf de Erik Nussbicker.

Empreinte,

Terre de cendre, Golem, poussière deviendra terre, feu, eau, nourriture céleste. Je renonce à exprimer l'innommable voyage au royaume des martyrs pour avoir cette nuit accepté leur aimable visite. Merci Charon de m'avoir accompagné. Le pain en partage, la tendresse de la terre où sont tombés nos semblables comme autant de blés, je vous aime.

                                              Erik Nussbicker


Les Nichoirs Psychopompes, (prototype)

 

Projet pour "Vent des Forêts", sentiers d'art contemporain en forêt lorraine